MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Atelier national de consultation sur la politique national de population

Publié le dans la catégorie Actualités, Administration du territoire


Ce jeudi 23 juin 2022, le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique a organisé un atelier national de consultation des hauts cadres des ministères techniques et les partenaires au développement sur la politique nationale de la population au Burundi. L’objectif de cet atelier était de les sensibiliser sur les avantages d’une politique nationale de population dans le cadre global d’un développement durable et inclusif.

Participaient à cet atelier les  hauts cadres de l’Etat, les représentants des députés et sénateurs, les représentants des confessions religieuses, des partis politiques agréés au Burundi, les représentants du forum des femmes et du forum des jeunes, les représentants de la société civile, le coordonnateur résident du système des Nations Unies au Burundi et les représentants des partenaires au développement.

Comme l’a signalé Nsabimana Salomon, expert en planification stratégique et consultant, cet atelier vise à informer les hauts cadres des ministères et des partenaires au développement sur le processus de mise en place d’une PNP au Burundi et par leurs apports, recueillir les perceptions des participants relatives aux défis démographiques, en particulier sur ceux en rapport avec la croissance démographique, le développement socioéconomique et la nécessité d’une politique nationale de Population au Burundi.

Selon Richmond Tiemoko, représentant résident du Fonds des Nations Unies pour la Population au Burundi, le monde a connu et contenue de connaître des mutations profondes au cours de ces dernières années. Des progrès notables ont été accomplis dans nombreux domaines importants pour le bien-être humains grâce aux efforts déployés. Toutefois, le Burundi, comme tous les autres pays subsahariens, se heurte encore à des difficultés socioéconomiques et le nombre de personnes vivant dans la pauvreté reste malheureusement élevé.  

Au regard des défis démographiques et les pratiques de production agropastorale au Burundi, nombre des ressources indispensables à la survie et au bien-être des générations futures s’amenuisent et la dégradation de l’environnement s’intensifie sous l’effet des modes de production et de consommation non viables à long termes et d’une croissance démographique sans précédent, a-t-il conclu. 

Pour réussir ce pari, le gouvernement du Burundi s’est engagé à élaborer et mettre en œuvre une politique nationale de population à travers des stratégies de mobilisation sociale pour bénéficier du dividende démographique. Ces stratégies comprennent entre autres actions la sensibilisation des leaders politico-administratifs et des leaders d’opinions pour promouvoir la planification familiale, de nouvelles normes culturelles en matière de reproduction et le libre choix sur les méthodes modernes de planification familiale.

Dans le discours d’ouverture, le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Lt Gén Pol Ndirakobuca Gervais, a signifié que le gouvernement  de la République du Burundi, conscient que les questions de population constituent un facteur primordial du développement économique et social du pays et qu’elles orientent tous les efforts de développement, a mis en place  une équipe technique multisectorielle pour jeter les bases d'une société déterminée à prendre en main ses problèmes de population afin d'assurer un mieux-être aux générations futures.

Selon les différents recensements généraux de la population et de l’habitat organisés respectivement en 1979, 1990 et 2008, la population burundaise est passée de 4,028 millions (1979) à 5, 293 millions  (1990) et à 8, 054 millions (2008). Aujourd’hui, sur la même superficie de 27.834 km  carré, elle estimée à plus de 12, 828 millions  et pourrait  atteindre 14,9 millions d’habitants en 2030 selon les projections démographiques de l’ISTEEBU, a-t-il ajouté.

En vue de répondre à cette situation si préoccupante, des efforts doivent être particulièrement déployés notamment pour  réduire la fécondité,   assurer une éducation de qualité de façon à développer des ressources humaines adéquates,  encourager la gestion rationnelle de l'environnement,  intégrer la variable population dans le processus de planification à tous les niveaux,  développer une société à la fois informée et consciente des défis que représentent la croissance rapide de la population et ses implications sur le développement national pour mieux jouer son rôle dans l'amélioration de la qualité de la vie de chacun.

Après les échanges et débats, les participants ont émis des recommandations visant à améliorer le document-projet de la politique nationale de population qui sont entre autres prendre des décisions claires sur les enfants  à prendre en charge pour les mesures sociales, prendre des mesures contraignants de regroupement des population pour dégager les terres arables, revoir à la hausse de l’âge de mariage, accélérer la transformation structurelle de l’économie, renforcer la vulgarisation de la politique nationale de la population pour le changement des mentalités à plusieurs niveaux, trouver la terminologie adaptée aux jeunes en milieu scolaire, etc.

Signalons que le document-projet de  Politique nationale de population a déjà  fait objet de consultations des parties prenantes à la base à travers des ateliers régionaux organisés  en date du 24 au 25 mai 2022, respectivement à Gitega, Ngozi, Cibitoke et Makamba.

Lt Col Pol Rupfunyimpinga Dieudonné

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

912631
Total
Visitors