MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Célébration de la journée mondiale de la Protection civile

Publié le dans la catégorie classe


Ce mardi le 1er mars 2022, sous le thème : « Protection civile et gestion des personnes déplacées internes : rôle des volontaires et lutte contre les pandémies », le Burundi se joint au monde entier pour célébrer la journée mondiale de la Protection Civile. Adopté deux ans d’avance par le comité exécutif de l’Organisation International de la Protection Civile (OIPC), le thème de cette année sert à sensibiliser sur l’importance de la Protection Civile pour les communautés et de réflexion sur les avancées réalisées dans ce domaine ainsi que les perspectives d’avenir.

Les cérémonies sont rehaussées par la présence du Ministre de l’Intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, Lieutenant Général de Police Ndirakobuca Gervais. Elles débutent par la visite du Ministre aux différents stands démontrant les activités de la Protection civile telles que les plongeurs et les bateaux d’intervention maritime, les camions de secours en cas d’incendie, l’apport des partenaires telle que de la Croix-Rouge en situation d’urgence, le service de la lutte anti-radioactif et le service de déminage.

Dans son mot d’accueil, le maire de la ville, Général de Brigade de Police Hatungimana Jimmy, remercie le Ministre d’avoir choisi la mairie de Bujumbura pour abriter ces cérémonies car elle est souvent frappée par les aléas climatiques tels que les inondations et glissement de terrain, la montée des eaux du lac Tanganyika et le débordement des eaux de la rivière Rusizi, causant ainsi le déplacement interne des personnes aux sites Kinyinya II, Maramvya-SOBEL et Mafubo. Il salut les actions de la Protection civile dans la gestion et l’encadrement de ces personnes surtout en matière de prévention et de lutte contre les pandémies.  

Le Directeur Général de la Protection civile et de la gestion des catastrophes, Général de Brigade de Police, Nibaruta Anicet, spécifie que cette activité offre une belle occasion de sensibiliser le public sur les secours à personnes, la protection de leurs biens et la sauvegarde de l’environnement en cas de catastrophe, quelles que soient sa nature et sa portée. Le travail de la Protection civile se focalise sur l’aspect opérationnel qui consiste à agir pour prévenir et secourir en vue de limiter les dégâts en cas de catastrophe.

Outre leur devise : prévenir, protéger et secourir, cette volonté se traduit aussi par une vision globale de faire de la Protection civile du Burundi d’ici 2027, date de la fin du Plan National de Développement, une structure capable de secourir les populations, protéger les biens et sauvegarder l’environnement, ajoute-il.

Il reconnaît par ailleurs le rôle des partenaires techniques et financiers et de la Croix Rouge du Burundi qui ont permis à la Protection civile d’enregistrer des avancées assez significatives dont l’érection de la réduction des risques de catastrophes en une priorité nationale et locale, la surveillance et l’évaluation des risques de catastrophes au Burundi, la mobilisation des investissements dans la réduction des risques de catastrophes ainsi que la réalisation des actions de la préparation et de réponse aux urgences.

Dans son mot de circonstance, le Ministre signale que depuis plus d’une décennie,  le Burundi enregistre des effets de catastrophes naturelles comme les inondations, les pluies torrentielles mêlées de vents violents, les glissements de terrains causant des pertes tant en vie humaine que matérielles importantes. Elles causent des déplacements internes des personnes qui, actuellement, sont hébergées dans les sites aménagées de Kinyinya II, Maramvya-SOBEL et Mafubo dans la commune de Mutimbuzi, Mayengo en commune Rumonge et Gisheke en commune Mugina, sans oublier celles qui sont encore dans les ménages d’accueil.

Pour faire face à cette situation, le gouvernement a initié une approche de la solidarité locale au moyen de la mobilisation des ressources en coordonnant les interventions pour une assistance humanitaire destinée à alléger la souffrance des communautés affectées par des effets du changement climatique, ajoute-il.

Il lance un appel aux partenaires techniques et financiers à s’activer pour asseoir leur mode d’intervention afin de secourir et assister les personnes en situation d’urgence humanitaire en général et celles victimes des effets du changement climatique plus particulièrement.

Lors des cérémonies, les participants suivent deux exposées en rapport avec l’historique et les réalisations de la Protection civile ainsi que la situation des personnes déplacées internes au Burundi.

Signalons que lors de la visite du premier stand, le ministre a reçu la carte géomatique des évaluations multirisque au Burundi.   

Lt-Col Pol Rupfunyimpinga Dieudonné

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

667221
Total
Visitors