MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Célébration de la journée mondiale du réfugié

Publié le dans la catégorie Actualités, Administration du territoire, Rapatriement des réfugiés


Ce lundi 20 juin 2022, au camp des réfugiés congolais de Musasa en commune Kiremba de la province de Ngozi, le Burundi s'est joint au monde entier pour célébrer la journée mondiale du réfugié, une occasion de se rappeler les millions de réfugiés et demandeurs d’asile éparpillés dans le monde entier et qui ont besoin d’être accueillis, protégés et aimés.

Dans son mot d’accueil, Bigirimana Réné, responsable du camp des réfugiés de Musasa, ce camp s’étend sur une superficie de 31,8 hectares et compte actuellement 9.024 réfugiés congolais répartis en 1528 ménages qui se trouvent dans 30 quartiers. Les réfugiés en général et ceux du camp de Musasa en particulier sont confrontés à certains grands défis liés à la problématique des couples mixtes surtout des congolais mariés officiellement aux burundaises et qui ne sont pas sélectionnés pour être réinstallés, ce qui débouche aux divorces avec des conséquences graves sur les enfants issus de ces unions ainsi que le manque des briquettes pour la cuisson depuis le mois de mars, ce qui fait que les réfugiés vendent leur assistances en vivres qu’ils perçoivent pour acheter du charbon. 

Dans l’allocution de circonstance, Lt Gén Ndayambaje André, Secrétaire permanant en charge du domaine de la sécurité publique qui a représenté le ministre dans ces cérémonies, le Burundi compte au 31 mai 2022 un effectif total de 86.049 réfugiés et 3778 demandeurs d'asile dont 54604 réfugiés vivant dans les 5 camps se trouvant dans les provinces Ngozi, Muyinga, Ruyigi et Cankuzo. Un 6ème camp sera prochainement construit à Rutana pour désengorger ces camps actuellement saturés.

Preuve de son engagement aux conventions internationales et en conformité avec le thème de cette année qui est « le droit d’asile avec son corollaire, toute personne sur notre planète a le droit de rechercher la sécurité, qui que ce soit, d’où qu’elle vienne et quel que soit le moment où elle a été forcée de fuir », le Burundi n’a cessé d’accueillir les demandeurs d’asile même pendant la période pandémie de covid 19 au cours de laquelle des mesures pertinentes ont été prises par le gouvernement en collaboration avec ses partenaires techniques et financiers, a-t-il ajouté.

En vue de promouvoir la cohésion pacifique entre les réfugiés et les communautés d’accueil, le gouvernement du Burundi à travers le Projet de développement communautaire intégré (PRODECI TURUKUMWE) les encourage à se focaliser sur les activités d’autonomisation en évoluant dans des associations de production, de microentreprises et d’autre activités génératrices de revenus pour que les deux communautés aient les mêmes conditions de vies et de ressources diversifiées et sûres.

Dans le même esprit, la construction des infrastructures socioéconomiques à travers le même projet va promouvoir l’inclusion des réfugiés dans le système éducatif burundais pour une harmonisation du système éducatif des réfugiés en milieux urbains et dans les camps. Pour la communauté hôte,  elle contribuera à la réintégration  scolaire des élèves rapatriés qui rentrent souvent avec des écarts de curricula entre le pays d’asile et celui d’origine, a-t-il ajouté.

Il a enfin rappelé aux réfugiés et demandeurs d'asile le devoir de respecter et de se conformer à la loi burundaise tant à l'intérieur des camps que lors des déplacements hors des camps et de cohabiter pacifiquement avec les communautés d'accueil. Ils doivent par ailleurs éviter toute action subversive envers leurs pays et partant, se préserver des conséquences néfastes qui en résulteraient.

Signalons que cette journée mondiale du réfugié a été célébrée le 20 juin de chaque année et cela depuis son instauration en 2001.

Lt Col Pol Rupfunyimpinga Dieudonné

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

912931
Total
Visitors