MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Des dénonciations calomnieuses sont punies par le code pénal

Publié le dans la catégorie Actualités, Securité


En date du 7 janvier 2022, dans les enceintes du service national des renseignements, la Police a présenté à la presse 3 criminels présumés qui ont envoyé un message mensonger au Président de la République. Leur but était de brouiller la justice sur une instance en divorce en cours au tribunal de résidence de Kanyosha.

En réponse à l’appel lancé à la population burundais par les autorités de ce pays, de dénoncer tout ce qui ne va pas notamment via les boite à suggestion et les téléphones portable, le nommé Minani Martin, allias Suleyimi Jacques, originaire de Muyinga, résidant actuellement à Bwiza en Mairie de Bujumbura, a envoyé au Président de la République un message de dénonciation impliquant un agent du service national des renseignements burundais. Le message faisait état d’une somme de 1.500.000FBu que l’émetteur aurait été escroquée par un tanzanien en complicité de cet agent qu’il prétendait dénoncer.

Une enquête minutieuse est immédiatement menée par le service national des renseignements pour élucider le cas. Il constate que le message est mensonger et appréhende son auteur. Interrogé sur le mobile d’un tel acte ignoble, l’émetteur Minani Martin révèle qu’il n’a pas été escroqué, que ce tanzanien n’existe pas et qu’à sa connaissance, cet agent du service national des renseignements n’est pas impliqué dans de tel cas.

Il signale avoir été utilisé pour faire un montage contre cet agent du service national des renseignements qui est en en instance de divorce avec son épouse au tribunal de résidence de Gihosha. Minani Martin a été approché par Bigirimana Kelly, envoyé de Ndayikengurukiye Divine, l’épouse de l’agent du service national des renseignements, pour faire ce montage d’escroquerie en vue de le faire arrêter et l’emprisonner pour que la femme aille vendre leur maison d’habitation et que l’issu du procès qui, selon la femme, trainait ne puisse pas les séparer de façon légale.

Sur base de ce cas criminel, le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et  de la sécurité publique informe d’abord le public que tous les messages transmis aux autorités via les boîtes à suggestion et les téléphones sont analysés minutieusement et traités professionnellement cas par cas. Il encourage ensuite la population à dénoncer d’avantage les autorités qui n’accomplissent pas convenablement leurs tâches et leurs charges.

Néanmoins, la population est invitée à ne pas user à tort ce moyen démocratique d’expression pour régler des comptes à leurs voisins en fournissant des commettant des imputations dommageables ou en ternissant leur image, et que l’émetteur sera toujours responsable devant la justice.  

Notons que le dossier est terminé au niveau de la Police et va être transmis au parquet avec les 3 criminels présumés.  

OPC2 Rupfunyimpinga Dieudonné

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

893796
Total
Visitors