MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Formation sur les procédures administratives et financières

Publié le dans la catégorie Actualités, Développement communautaire, Formation


En dates du 15 au 18 novembre 2021, au Centre Récréatif Communautaire de Rumonge, la direction nationale de formation des acteurs locaux de la décentralisation (DFAL) a organisé une formation sur les procédures administratives et financières à l’endroit des administrateurs communaux et les conseillers des gouverneurs en charge des questions administratives et financières des provinces Bubanza, Bujumbura, Bururi, Cibitoke, Makamba et Rumonge ainsi que des cadres de la mairie de Bujumbura. Le but de cette formation était de doter à ces responsables les capacités suffisantes en matière de gestion administrative et financière des communes et de la mairie.

Une bonne gestion administrative des services publics pour la satisfaction de la population ainsi que l’assainissement de la gestion financière sont parmi les piliers de la philosophie de Reta-Mvyeyi, Reta-Nkozi. Pour y arriver toutes les structures étatiques doivent être mobilisées et le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, à travers la DFAL, a organisé une formation en vue de doter aux administrateurs communaux et les conseillers des gouverneurs en charge des questions administratives et financières des capacités suffisantes pour une bonne gestion administrative et financière.

Selon le directeur de formation des acteurs locaux, Njebarikanuye Serges, cette formation porte sur le manuel des procédures administratives et financières. C’est une nouvelle édition adaptée à la loi communale en vigueur et la majorité des administrateurs sont nouveaux. Il fallait donc harmoniser les connaissances de ces acteurs qui sont les premiers en charge de la gestion des communes. Il a souligné que les acteurs locaux doivent savoir l’étendue de leurs pouvoirs et champs de travail pour mieux servir le peuple dans le respect de la loi. De même, les recettes communales proviennent du contribuable et doivent servir pour et dans son intérêt. Cela se remarque par sa satisfaction et l’amélioration de ses conditions de vie. Ainsi, l’action de l’administrateur est incontournable pour une gestion saine et transparente de ces recettes.

Njebarikanuye Serges a aussi fait remarquer qu’avec le résultat observé avec les marchés témoins, il s’est avéré que le système de collecte des taxes était inefficace et qu’il fallait donc harmoniser les connaissances des différents acteurs pour que leurs actions soient coordonnées afin d’améliorer les recettes. Il s’est réjoui de l’engouement d’apprentissage affiché par les participants lors de cet atelier et se dit confiant que des changements remarquables dans la gestion des communes sont prévisibles. Il a assuré qu’une mission d’évaluation va être menée pour se rendre compte du suivi des exigences de ce manuel dans les différents services concernés.

Pour Nsabuwutsinze Nicodème, le consultant qui a dispensé cette formation, une bonne gestion administrative et financière des communes nécessite des connaissances y relatives. Le respect de la loi est une marque de civilité qui doit caractériser un leader soucieux du bien-être de sa population, a-t-il ajouté. Il a recommandé aux participants de suivre toujours les règles régissant les procédures administratives et financières en impliquant tous les collaborateurs concernés afin d’éviter des ingérences nuisibles au bon fonctionnement des communes. Il leur a rappelé que tout ce qu’il faut accomplir en matière de recettes et dépenses est prévu et autorisé par le budget raison pour laquelle il faut l’exécuter comme il a été voté.

Il leur a fait savoir que la tenue régulière des documents comptables est une des pièces maitresses de bonne gestion financière de la commune. Il a, par là, avertit ces participants que le contrôle se base sur des pièces justificatives et leur a recommandé de bien les tenir pour faciliter l’évaluation et la traçabilité des fonds des communes. Il a terminé en leur rappelant que la mobilisation des recettes est de leur devoir et que le résultat des marchés témoins a montré un autre visage des capacités des communes raison pour laquelle ils devaient augmenter des efforts pour continuer à améliorer mais aussi assainir la gestion des fonds des communes.

Quant aux participants, ils se sont montrés satisfaits des connaissances acquises et ont indiqué que la formation vient à point nommé. Ils ont affirmé que ces connaissances les aideront dans l’élaboration de nouvelles stratégies de mobilisation des recettes et dans leur gestion pour le bien-être de la population. Ils ont également remercié le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique pour avoir songé à renforcer leurs capacités en cette matière car bien qu’ils possédaient ce manuel, son interprétation ne se faisait pas de la même manière partout.

Notons que la DFAL prévoit de poursuivre cette activité par les provinces du nord pour ensuite l’étendre aux conseillers des administrateurs, les comptables communaux et les responsables communaux de l’ordonnateur.   

Emission Tv: https://youtu.be/LRmd-QVdukQ

OPP2 Ndayisaba Corneille

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

381712
Total
Visitors