MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

Le site web est en cours de construction

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

L’OUVERTURE OFFCIELLE DU DIALOGUE INCLUSIF DES JEUNES BURUNDI

Publié le dans la catégorie Actualités, Administration du territoire, Formation


En date du 04 au 06 février 2021, à l’Hôtel Royal Palace de BUJUMBURA, sous le haut patronage de son Excellence le Ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, l’organisation canadienne Zoom-Dynamique pour Paix, la Sécurité et le Développement (ZOOM-DPSD)  a organisé un atelier en faveur des jeunes burundais sous le thème « un dialogue inclusif des jeunes  Burundais » pour la paix, la réconciliation et le développement intégral  du Burundi ».

Dans son mot d’ouverture de ces activités, le Ministre a précisé que ce  dialogue  des jeunes burundais affiliés   aux partis politiques FDP (Forum  permanent du Dialogue des partis politiques agréés au Burundi) est  la première du genre  en cette année 2021 et a profité de l’occasion pour souhaiter aux participants les meilleurs vœux pour l’année 2021. Le Ministre a encore remercié l’organisation ZOOM-DPSD pour avoir organisé cette activité louable qui donne l’opportunité pour les jeunes à développer une identité positive d’apprendre les moyens de résoudre les conflits sans violence et de promouvoir la coexistence pacifique dans leurs communautés.

Selon le  président du ZOOM-DPSP,  cette organisation priorise  la paix et la réconciliation en impliquant la participation de la jeunesse. L’objet  de ce dialogue inclusif est  pour s’ assurer de la participation réelle des jeunes dans le processus de paix afin de leur garantir des espaces grâce auxquels ils pourront façonner le futur de leur pays le Burundi.

Le rôle de la jeunesse est incontournable dans la prévention et  résolution pacifique  des conflits. Le dialogue est très utile dans la réconciliation et la tolérance au sein de la jeune burundaise pour promouvoir un modèle positif d’engagement et de leadership de la jeunesse burundaise.

L’autre motivation est d’engager les jeunes aux dialogues au tour de la paix, la réconciliation et la consolidation de la paix et de faire démentir la perception de la société qui considère les jeunes  comme une menace potentielle à la sécurité plutôt qu’une force de construction au développement.

  Au cours de cet atelier plusieurs thèmes ont été développés. Ce sont entre autres : Mieux comprendre les conflits pour mieux les prévenir ; Le dépassement des conflits ; Les jeunes comptent pour la paix  et  L’Etat du Burundi  face aux jeunes. Pour enrichir ces thèmes, il ya eu des échanges sur les thèmes et les travaux en groupes.

Pour clôturer cet atelier, des recommandations ont été émises :

  • Aux leaders des partis politiques
  • S’abstenir à l’exploiter la situation de précarité économique  des jeunes ; les encadrer dans leurs actions à la non sage de la force ;
  • Assurer la responsabilité de gérer pacifiquement des conflits économiques et politiques entre le dialogue ;
  • Œuvrer dans le sens d’améliorer les conditions de vie à l’accueil à l’éducation socio-économique des jeunes rentrant de l’exil ;
  • Créer un fond de garantie pour financer des projets à la rentabilité économique présentés par des jeunes ;
  • Respecter le règle de jeux électoral et sensibiliser les jeunes affiliés au partis politiques à chanter la paix ;
  • Mobiliser les partenaires pour l’application et la capitalisation de cet atelier ;
  • S’assurer que les programmes de compagnes contiennent des propositions de solutions des conflits identifiés ;
  • Partager les résultats de cet atelier avec les autres jeunes intérieurs, jeunes refugiés et ceux de la diaspora .
  • A l’endroit de ZOOM-PDSP :
  • Elargir le dialogue inclusif des jeunes se trouvant en exil et ceux de la diaspora.
  • Organiser les activités pour assurer la suivie pour la mise en œuvre des recommandations issues de cette atelier ;
  • Mobiliser les partenaires de l’appuyer pour la mise en œuvre des actions visant à la capitalisation des résultants de cet atelier ;
  • Soutenir et veiller à la mise en place du cadre permanent de concertation et du dialogue de jeunes leaders burundais.

Signalons que cet atelier a été clôturé par les travaux communautaires faites en Mairie de Bujumbura, en commune MAKAZA, en zone BUYENZI au marche communément appelé RUVUMERA  dans le but d’initier les jeunes à mettre en commun ses forces pour construire leur nation.

                                                                                                                                          BIKORIMANA Philbert

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

180914
Total
Visitors