MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

Le site web est en cours de construction

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Mwaro: Tour sur la situation de la province

Publié le dans la catégorie Actualités, Administration du territoire, Développement communautaire, Securité


En date du 25 juin 2021, la cellule communication du Ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique a effectué un reportage sur la province Mwaro. L’objectif est de s’enquérir de la sécurité en général, du développement et de l’organisation administrative de la province.

Situé au Centre du pays, la province Mwaro est limitrophe au nord  avec la province de Muramvya, à l’Est avec la province de Gitega, l’Ouest avec la province de Bujumbura et au sud avec la province Bururi.

  1. Organisation administration de la province

La province Mwaro est subdivisée  en six communes dont Bisoro avec 3 zones et 15 collines, Gisozi avec 2 zones et 14 collines, Ndava avec 2 zones et 20 collines, Kayokwe avec 4 zones et 24 collines, Nyabihanga avec 4 zones et 29 collines ainsi que Rusaka avec 2 zones et 19 collines ; soit un total de 17 zones et 131 collines pour toute la province.

  • Situation sécuritaire en général

Comme l’indique OPC1 NIYONGERO Tharcisse, après les assassinats terroristes perpétrés à Ndava et à Rusaka, la sécurité est globalement bonne sur toute l’étendue de la province malgré quelques cas isolés de criminalité de droit commun. Outre le vol dans les champs ou dans les ménages, on enregistre notamment le vol de gros bétail à Rusaka, Ndava et une partie de Kayokwe. Avec la franche collaboration en quadrilogie associée à la population à travers les comités mixtes de sécurité humaine, les criminels sont appréhendés, traduits en justice et les objets volés remis aux propriétaires.

En collaboration avec la population, la Police a implanté des comités mixtes de sécurité humaine là où ils n’existaient pas, puis redynamisé ceux existants. Une innovation est l’implantation d’un policier point focal collinaire ou umuhetsi w’umutumba  qui, en collaboration avec l’administration collinaire, se charge de la sécurité de la colline et informe rapidement tout cas suspect.

  • Secteur économique

La population vaque tranquillement aux activités de développement en cultivant les produits vivriers. S’étendant sur trois régions naturelles, les grandes activités génératrices de revenus pour la population sont la culture de thé et des pommes de terre surtout dans les régions naturelles de Mugamba et Bututsi ainsi que du café dans la Kirimiro.  Pour promouvoir la culture du thé, deux sociétés dont la société publique Office du Thé au Burundi (OTB) et une société  privée, la PROTEM, aident la population dans la culture, la transformation et la commercialisation de ce produit.  

La collecte des taxes communales s’est doublement améliorée avec l’organisation des mois témoins.  A titre exemplatif, au mois de mars 2021, les taxes communales s’élèvent à plus de 80 millions de francs burundais alors qu’était de 46 millions au même mois en 2020 ; soit une augmentation de 75%.  Il en est de même au mois de mai 2021 où les impôts et taxes s’élèvent à 81 millions alors qu’elles étaient de 36 millions au même mois en 2020, soit une augmentation de 124%.

La situation économique des coopératives est généralement satisfaisante. Malgré quelques coopératives surtout qui se sont engagées dans l’élevage et qui ont enregistré une légère perte, les autres coopératives ont sensiblement enregistré des bénéfices importants. Certaines coopératives ont fait de progrès comme la coopérative Dufatane munda de Rusaka qui a acheté trois véhicules et a octroyé à ses membres des tôles, des vaches et de petits bétail, leur procure des cartes d’assurance maladie etc.

  • Secteur Santé

Dans le domaine de la santé publique, outre les centres de santé dans les communes, la province Mwaro dispose de trois hôpitaux et un Sanatorium de Kibumbu qui traite actuellement la tuberculose résistant au traitement habituel appliqué dans les autres hôpitaux publics. L’administration sensibilise quotidiennement la population pour appliquer les mesures de lutte contre la pandémie du Covid 19. Pour faciliter les personnes qui veulent passer le test, deux centres de dépistage du Covid 19 sont installés aux hôpitaux de Fota et de Kibumbu. Il invite la population à rester vigilant car la pandémie existe encore malgré qu’elle soit maîtrisée.

  • Secteur éducation

Dans le domaine de l’éducation, de nombreux établissements scolaires (primaires et secondaires) publiques et privées, la province Mwaro a une université communautaire, pionnière parmi les universités privées implantées dans les provinces du pays.  Comme le signale CIZA Athanase, elle dispense un enseignement de qualité, en témoigne la place qu’elle a occupée lors de l’évaluation régionale. Elle contribue au développement de la province en  facilitant les lauréats locaux. La province a aussi été classée troisième à l’Examen d’Etat et dixième au concours national.

  • Domaine historico-culturel

Côté touristique et culturelle, la province Mwaro regorge des sites historiques et touristiques tels que Agasumo ka Mwaro ; une chute d’eau mystique et le site de Mpotsa, un sanctuaire des reines du Burundi. Malheureusement, ces sites ne  sont pas bien aménagés. CIZA Athanase demande l’aide du Gouvernement et des partenaires pour aménager ces sites qui sont à la fois un patrimoine national culturel et touristique pouvant générer des devises pour l’Etat en général et pour la province en particulier.

Signalons que la province Mwaro est en train de construire actuellement un stade olympique. Les travaux sont au stade de terrassement du terrain et presque tout le matériel de construction est disponible. L’administration prévoit terminer sa construction avec cette année 2021.

OPP1 RUPFUNYIMPINGA Dieudonné

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

191184
Total
Visitors