MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

Le site web est en cours de construction

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Pour la bonne gestion et la sécurisation des armes en stock

Publié le dans la catégorie Actualités, Securité


En date du 25 février 2019, au chef lieu de la province Cankuzo, la commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre(CNAP) a organisé un atelier de formation des armuriers (gestionnaires des stocks d’armes) des unités de la région Est de police. Les bénéficiaires de ce renforcement des capacités se sont dits satisfaits de l’importance de cet atelier par rapport a leur travail.

Selon CPP Laurent Kabura, président de la CNAP, a fait savoir que cette formation s’inscrit dans la droite ligne de sensibilisation des policiers armuriers sur le cadre légal de détention d’armes ainsi que la gestion et la sécurisation des armes mises a leur disposition. Il a été constaté que des cas d’imprudence des armuriers ont conduit des fois a la disparition de certaines armes en provenance des stocks d’armes d’état et que la négligence de la bonne gestion des armes aboutissent a leur défectuosité, a fait savoir CPP Laurent Kabura .Pour lui,cette formation leur permettra de mieux sécuriser et gérer les stocks d’armes. CPP Kabura Laurent a également indiqué que le Burundi enregistre des avancées significatives en matière de lutte contre les armes illicites comparativement aux autres pays de la communauté Est africaine, expliquant que le Burundi dispose d’un cadre légal et institutionnel en cette matière. Les pays voisins devraient faire de même et coopérer avec le Burundi dans la lutte contre la circulation des armes illicites.

OPP1 Ndayikengurukiye Thomas, conseiller juridique au sein de la CNAP, a présenté les enseignements sur le cadre légal régissant la détention d’armes.Il a indiqué que la loi régissant les armes au Burundi n’autorise pas la détention de l’arme par la population civile.La détention des armes est exclusivement autorisée aux corps de défense et de sécurité .Cependant, a-t-il poursuivi, un civil peut formellement et légalement se procurer si il le demande et fournit des motifs recevables et valables auprès du ministère de la sécurité et de la gestion des catastrophes qui consulte techniquement ses services au niveau de la de la CNAP.
Jusqu’ici ,aucune réponse à la demande de la détention d’arme par un civil n’a été favorable pour la simple raison que ces demandes ne remplissent pas les conditions.

OPC1 Nduwayo serges qui, a fait un exposé sur la sécurisation et la gestion des stocks d’armes, a rappelé les différentes techniques utilisées pour mieux sécuriser les armes. Les armes et munitions qui ne sont pas mieux conservées sont dangereuses et peuvent être défectueux.

Du coté des armuriers bénéficiaires de cette formation, c’était la satisfaction totale ."C’est une formation très importante qui vient à point nommé puisque la plupart d’entre nous ignorait absolument ces techniques de gestion des armes ainsi que la loi régissant les armes au Burundi", ont-ils renchéri.

Signalons que la région Est de police comprend les commissariats provinciaux de Cankuzo ,Karuzi et Muyinga.

OP1 Bizindavyi Jean Pasteur

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

105553
Total
Visitors