MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Présentation du plan d’actions 2022-2023 du ministère

Publié le dans la catégorie Actualités, Administration du territoire, Securité


Ce mardi 15 février 2022, dans une réunion des hauts cadres du ministère ainsi que les partenaires au développement tenue par le Ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, le Directeur Général des études stratégiques et statistiques, CPP Mbazumutuma Onesphore, présente le plan d’actions 2022-2023 du ministère afin qu’ils puissent s’en approprier, chacun en ce qui le concerne.

Faisant suite aux recommandations du forum économique de développement tenu en date du 18 au 19 novembre 2021 et celles de la Mini Table ronde du 10 décembre 2021, le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique réunit les partenaires au développement et les comités de pilotage technique du plan stratégique 2021-2027 du ministère afin de mettre en œuvre les recommandations issues de ces 2 grands rendez-vous ci-haut cités.

Comme l’indique le ministre dans le mot de circonstance, cette réunion s’inscrit dans la mise en œuvre d’un cadre de concertation avec les partenaires au développement qui est l’une des recommandations dudit forum. Elle s’inscrit dans le cadre de concertation, de collaboration et de synergie impulsées par le Président de la République et le Gouvernement du Burundi qui sont guidées par le principe directeur de synergie « ensemble, tout est possible ».

Lors de la retraite gouvernementale du 22 au 23 juillet 2021 tenue à Gitega, le Président de la République a donné une instruction relative au démarrage avec l’exercice 2022-2023 des projets-programmes et des contrats-programmes traduisant ainsi la volonté du gouvernement de se focaliser sur les programmes et les projets d’investissement.  Il a été demandé aux ministres et partenaires au développement d’élaborer des plans d’actions conjoints et d’intégrer les plans d’actions 2022-2023 des partenaires dans celui du gouvernement.

Outre que cette réunion a pour objet la prise de contact avec les comités de pilotage et technique avec les partenaires, elle est aussi une occasion d’échanger sur le plan d’actions 2022-2023 que le ministère a préparé dans le cadre du budget-programmes du gouvernement, une occasion aussi d’intégrer certaines actions des plans d’actions des partenaires au développement dans celui-ci.

Le plan d’actions du ministère a une dizaine d’actions concrètes, toutes d’investissement, dont certaines requièrent le financement des partenaires au développement  pour atteindre les indicateurs objectivement vérifiables choisies. 

Parmi les grandes actions mentionnées dans ce plan d’actions se retrouvent entre autres la digitalisation des services de l’état civil dans 50 communes du pays, la mise en œuvre du programme de villagisation de 9 villages modernes à Cankuzo, Kirundo et Ruyigi, la digitalisation de la collecte des recettes communales dans 60 communes, l’extension du réseau électrique dans 8 centres ruraux non encore éclairés et la construction des salles de cours et de logement à l’Institut Supérieur de Police, l’appui à la construction et la réhabilitation des infrastructures socioéconomiques et le suivi des projets des 2911 coopératives collinaires.

Certaines actions multisectorielles telles que la protection des rives de la rivière Rusisi et l’appui dans l’irrigation des collines ciblées seront conjointement exécutées en commun accords avec  le ministère ayant l’environnement et l’agriculture dans ses activités.

Les partenaires techniques et financiers apprécient vivement les actions mises en avant par le ministère. Le délai qu’ils souhaitent obtenir pour pouvoir les intégrer dans leurs programmes ne peut dépasser cette semaine car, comme le spécifie le ministre, ce plan doit parvenir à la hiérarchie dès la semaine prochaine.

Signalons qu’en clôturant la réunion, le ministre tient à rappeler que tout partenariat doit faire via le ministère et non par les directions générales. Ceci est aussi valable pour les projets à exécuter dans des provinces du pays.

OPC2 Rupfunyimpinga Dieudonné

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

667096
Total
Visitors