MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Remise à l’ODECA du café saisi

Publié le dans la catégorie Actualités, Bonne Gouvernance, Securité


En date du 27 mai 2022, en zone Ngoro de la commune Gatara en province de Kayanza, le procureur de la république à Kayanza a remis au directeur général de l’office de développement du café (ODECA) 26tonnes de café washed fraudé qui a été saisi par la police.

police.

Cette remise a été effectuée en présence du gouverneur de la province Kayanza, du directeur général des finances publiques et du commissaire provincial de la police à Kayanza.

Col Cishahayo Rémy, gouverneur de la province Kayanza a rappelé que le café est une culture de grande importance pour notre pays car constituant la principale source de devises entrant dans notre pays. Pour ce, il doit être protégé car les fraudeurs le vendraient dans les pays limitrophes ce qui constitue une entrave à l’économie du pays. Il a indiqué qu’il est interdit de traiter le café à la maison en dehors de l’autorisation de l’ODECA chargé de la gestion de la filière café dans notre pays car ça déprécie sa qualité et sa valeur.

Col Cishahayo Rémy a appelé la population de la province Kayanza a bien entretenir leurs caféiers et à augmenter la production du café de qualité du fait qu’il constitue leur principale source de revenu. Il a également appelé les responsables des stations de lavage à la vigilance pour protéger la production nationale contre des vols.

Comme l’a fait savoir Niyingabira Isaac, procureur de la république à Kayanza, sur des informations reçues faisant état de fraude de café, le parquet, le service national de renseignement et la police œuvrants dans cette province ont organisé une fouille perquisition sur la colline Kigume de la zone Ngoro en commune Gatara. A l’issue de la fouille, 26 tonnes de café washed et 2 machines utilisés dans le traitement du café cerise ont été saisis dans 6 ménages tandis que 2 suspects furent appréhendés.

Selon le procureur de Kayanza, le constat fait est que le café saisi provient en partie des stations de lavage ce qui laisse croire que certains chefs de ces stations seraient impliqués dans ce forfait. Pour préserver la qualité de ce café, le procureur de Kayanza a indiqué qu’il a été décidé de le remettre à l’ODECA spécialisé dans la gestion et le traitement du café avant sa commercialisation.

Le directeur général de l’ODECA, Niyungeko Emmanuel, a quant à lui remercié la population de Kayanza pour ce geste patriotique posé dans la protection de cette richesse nationale qu’est le café. Il a fait savoir que pour le développement de notre pays, il est incontournable de protéger la production nationale. Il a indiqué que le prix de 800francs burundais par kilogramme de café cerise A et 400 francs pour celui B donné au cultivateur n’est pas bas mais plutôt que ceux qui fraudent le café le feraient pour d’autres motivations à découvrir au fil des enquêtes. Il a par-là appelé tous et chacun à faire un front commun pour protéger la richesse nationale.

Le commissaire provincial de la police à Kayanza a fait savoir que les informations reçues sont partagées entre les partenaires de sécurité dans la quadrilogie ce qui permet de lutter efficacement contre la fraude. Col Pol Ndikuriyo Gabin a indiqué que la fraude s’observant à Kayanza est en majorité faite vers le Rwanda et concerne les fils électriques, les produits Movit, les habits de seconde main dit chagua et le café. Il a mentionné que le commissariat provincial a été renforcé récemment en effectif ce qui facilite l’exécution des missions de la police.

Soulignons que la remise du café saisi a été matérialisée par la signature du procès-verbal de remise des objets saisis par le procureur de la république à Kayanza et le directeur général de l’ODECA.Capt Pol Ndayisaba Corneille

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

1007289
Total
Visitors