MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

Le site web est en cours de construction

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Validation du rapport national sur la sécurisation foncière

Publié le dans la catégorie classe


En date du 30 juin 2021 s’est tenu à l’hôtel Royal Palace un atelier de validation du rapport final de l’atelier national sur l’accès à la terre et la sécurisation foncière organisée par le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique (MIDCSP) en partenariat avec l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) qui a également octroyé un don de matériel aux services fonciers des communes  des provinces Cankuzo, Muyinga et Ruyigi.

Les travaux de cet atelier ont été ouverts par le Secrétaire permanent en charge du domaine de l’intérieur et du développement communautaire, Honorable Niteretse Martin. Dans son mot d’ouverture, il a fait savoir que la sécurisation foncière est une préoccupation majeure du gouvernement burundais puisqu’elle est d’une grande importance tant pour le pays que pour les familles car si les ménages sont stables, les communes et le pays le deviennent aussi. Selon cette personnalité, elle facilite l’accès à la terre aux catégories vulnérables telles les femmes, orphelins et veuves.

Niteretse Martin a également souligné que la sécurisation foncière aide dans le développement du pays. En effet, en octroyant le certificat foncier au propriétaire, on lui facilite l’accès au crédit et ainsi la réalisation de ses projets. L’Etat perçoit aussi des taxes sur les revenus de ces derniers. Il a également mentionné que la sécurisation foncière est synonyme de réduction des conflits fonciers qui, actuellement, constituent la quasi-totalité du contentieux juridique des tribunaux burundais.

Il a tenu à remercier l’OIM pour ses appuis multiformes dans le domaine foncier à travers le projet « Renforcement des capacités de réintégration immédiate des rapatriés burundais et populations déplacées à travers l’habitation, la terre, la propriété, l’abri, l’eau, l’assainissement et l’hygiène » exécuté dans les provinces de Cankuzo, Muyinga et Ruyigi. Il a saisi l’occasion pour rappeler que le service foncier est un service purement communal, raison pour laquelle les communes doivent sensibiliser la population sur son utilité et pourvoir aux besoins de son fonctionnement. Il a terminé en rappelant que pour un développement harmonieux du pays, le MIDCSP prévoit d’inventorier et de faire enregistrer toutes les terres domaniales, d’ouvrir des services fonciers dans toutes les communes n’en ayant pas et de les doter du matériel nécessaire pour servir toute la population bénéficiaire.

Le représentant de l’OIM a, quant à lui, fait savoir que le rapport fait ressortir des recommandations adéquates sur la gestion des problèmes fonciers. Il a ajouté que cette organisation est conscient de l’enjeu de la question foncière, ainsi il a promu qu’elle continuera, dans la limite des moyens, à appuyer techniquement et matériellement pour une amélioration des prestations rendues par les services fonciers. Il a aussi remercié le MIDCSP pour la collaboration qu’il entretien avec son organisation.

Notons que les activités de cet atelier se sont clôturées par la remise d’un don d’une valeur de 132.915.000 francs burundais composé d’ordinateurs et d’autres matériels  spécifiques aux enregistrements fonciers. Ce don a été offert par l’OIM à 13 communes des provinces Cankuzo, Muyinga et Ruyigi. Il s’ajoute à un autre composé de 24 motos qui avait été octroyé au mois de mars.

OPP2 Ndayisaba Corneille

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

186690
Total
Visitors