MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Vers une synergie au sein du forum des partis politiques

Publié le dans la catégorie Actualités, Administration du territoire


En date du 11 au 12 janvier 2022 à Gitega, le ministère de l’intérieur du développement communautaire et de la sécurité publique en collaboration avec le forum permanent des partis politiques(FDP) a organisé un atelier à l’endroit des représentants de partis politiques agrées au Burundi sur un thème « stratégies pour des partis politiques afin de travailler en synergie au sein du forum des partis politiques » pour voir comment les partis politiques puissent s’assoir ensemble et travailler en synergie en vue de contribuer au développement du pays.

Au nom du gouverneur de Gitega, Nininahazwe Samuel, le conseiller chargé des relations socioculturelles a accueilli les participants dans cet atelier et a remercié l’Etat du Burundi qui ne cesse de veiller à la paix et la sécurité de sa population car sont primordiale dans tous les secteurs du pays. Il a aussi apprécié la mise en place du Forum des partis politiques qui est un travail louable et qui a permis que les politiciens aient un cadre de dialogue. Il a aussi souligné que les membres des partis politiques dans sa province cohabitent et collaborent bien avec l’administration.

Il a terminé son discours tout en exhortant aux fondateurs du Forum que ce forum ne se limite pas seulement au niveau national mais qu’il s’étende également au niveau provincial et communal et qu’il faut mobiliser les membres des partis politiques à avoir de bonnes relations et à collaborer avec l’administration.

Le président du Forum des partis politiques, Nduwuburundi Félicien a rappelé à tous les participants que ce forum est une structure qui a été mise en place conjointement par le gouvernement du Burundi et les Nations Unies aux fin de créer un cadre d’expression et de concertation entre les partis politiques d’une part et entre les partis politiques et les autres institutions du pays d’autres parts. Ce forum a été agrée par l’ordonnance no 530/214/1301 du 7 octobre 2009 et a été signé conjointement par les ministres ayant l’intérieur et la bonne gouvernance dans leurs attributions.

Il n’a pas oublié de leurs rappeler les difficultés rencontrées lors de sa mise en place. C’est par exemple le fait que certains acteurs politiques n’avaient pas manifesté beaucoup d’enthousiasme vis-à-vis de ce cadre dont l’importance a été sous-estimée mais avec l’appui des partenaires burundais, la structure a pu voir le jour et bien accueilli par les 39 partis politiques.

Il a terminé en disant que le forum est plus que nécessaire de penser à une stratégie qui pourrait permettre à tous les partis politiques de travailler en synergie au sein du forum pour mobiliser comme un seul homme dans le combat de lutte contre la pauvreté et de maintien de la cohésion sociale en ce moment où tous les burundais se donnent pour lutter contre la pauvreté grâce à la paix retrouvée après une longue traversée de désert.

Nizigiyimana Salvator qui a représenté le ministre de l’intérieur du développement communautaire et de la sécurité publique a d’abord remercié le FDP pour ses bonnes actions et sa bonne collaboration avec le ministère. Il leurs a rassuré que la collaboration en 2022 sera aussi bonne compte tenue des activités réalisées ensemble en 2021.  Il leurs a aussi rappelé l’engagement du 3 septembre 2021 lors de la réunion avec le président de la république où chaque parti politique a été appelé à contribuer au développement de son pays et leurs a fait savoir que le ministère est satisfait de l’étape déjà franchie car des groupes ont été constitués et chacun selon sa réflexion thématique et que le rapport sera donné au mois de mars. Il a terminé en interpellant tous les représentants des partis politiques de suivre avec intérêt cet atelier et a invité les partis politiques qui ne font pas partie du FDP de venir se joindre aux autres.

Dans cet atelier, le thème central était « stratégies pour des partis politiques afin de travailler en synergie au sein du forum des partis politiques ». Ce thème a été developpé par l’Abbé Nibizi Dieudonné qui a fait savoir que les parts politiques jouent un rôle décisif dans la démocratie et sont à l’origine des réformes, recensent les revendications émanant de la société et les traduisent en politique, recrutent et sélectionnent des personnes afin de pouvoir exercer des fonctions exécutives et legistratives et exercent un contrôle sur le gouvernement. Dans le cadre de ces missions, la compétition entre les partis politiques est inévitable. Les luttes entre les partis politiques peuvent être dures mais les discussions politiques sur les réformes et le développement peuvent aboutir à un accord entre les partis. Un véritable dialogue permet aux partis politiques de former des majorités parlementaires ou de prendre en compte les positions exprimées par une importante minorité ce qui fait qu’en démocratie, les relatons entre les partis politiques sont caractérisés par le dialogue. Les luttes politiques ne constituent pas un frein au dialogue.

Pour aboutir à une synergie, le dialogue doit avoir des objectifs bien précis et on doit savoir à quels résultats aboutir. Le dialogue peut dans certains cas se transformer en un processus permanent, il peut aussi se concentrer sur les motivations positives afin de rendre les échanges attractifs pour chacun. Pour ce qui est du travail en synergie, les partis politiques sont chargés d’élaborer des politiques, de fournir des services et de proposer des réformes à l’échelle nationale mais également d’offrir à la population un développement qui soit à la fois durable et socialement inclusif.

Signalons que les activités de cet atelier se sont clôturées par des travaux en groupes pour se fixer des objectifs, des actions à mener et afin voir les obstacles qui pourront les empêcher à aboutir à ces objectifs.

OPP2 NKOBWA Constance

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

912815
Total
Visitors