MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

Le site web est en cours de construction

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Visites des coopératives multipartites à Ngozi

Publié le dans la catégorie Actualités, Administration du territoire, Développement communautaire


Depuis le 05 Aout jusqu’ au 06 Aout 2021, en commune et province Ngozi, se sont déroulées des visites d'échange d'expériences du noyau multipartite de 36 jeunes et des membres du conseil national de la jeunesse du Burundi, auprès d'initiatives réussies des jeunes : cas de la coopérative CJUDI (coopérative des jeunes unis pour le développement intégral).

La coopérative CJUDI de Ngozi est une coopérative réunissant les jeunes issus de 7 partis politiques légalement reconnus au Burundi qui sont entre autre CNDD-FDD, CNL, UPRONA, Sahwanya FRODEBU, RANAC, FNL et UPD Zigamibanga. Ils se sont organisés pour mener ensemble des activités de développement comme l’agriculture et l’élevage, après la formation en élaboration des projets et en patriotisme dispensée par BLTP (Burundi Leadership training program=programme de formation en leadership au Burundi). Selon le représentant de cette coopérative, Ndayishimiye Bosco, nous, les jeunes issus des partis politiques, somment engagés à nous mettre ensemble pour bien exécuter les activités de développement. Car nous avons constaté que c’est le seul moyen pour lutter contre la pauvreté, le seul ennemi dans la société burundaise. Des actes louables à féliciter sont visibles à savoir le don de petits crédits à l’interne, l’entraide mutuelle (assistance sociale) et trancher des litiges à l’interne et dans l’entourage d’où la bonne cohabitation.

La réussite de cette coopérative a incité BLTP à mener de telles formations a l’endroit des jeunes issues de toutes les provinces du pays d’où 2 des partis différents par province avaient été choisis pour effectuer des visites d’échange d’expériences au sein de la CJUDI pour s’acquérir des connaissances en élaboration des projets.

Selon le coordinateur de BLTP, ces jeunes se sont formés en coopératives après avoir reçu la formation. Ils ont appris que le seul ennemi qui hante la societe burundaise est la pauvreté et que le seul moyen pour le combattre est de réunir les forces au travail. Ce qui contribue à la pacification politique et à la réduction du chômage des jeunes.

D’après le Directeur General de l’Agence Nationale de promotion et de régulation des sociétés coopératives, Ndayikeje Evrard, la différence entre ces genres de coopératives et les autres est que les coopérateurs de ces sont des jeunes issus des partis politiques unis pour le développement et la bonne cohabitatio. Il a ajouté que la banque de la jeunesse « BIJE » est prête à octroyer des crédits pour l’accomplissement des projets de ces coopératives.

Martin Niteretse, le secrétaire permanent de l’intérieur et du développement communautaire qui a représenté le Ministre a remercié ces jeunes affiliés aux différents partis politiques pour leur travail aussi admirable. Ils ont montré que la cohabitation entre ces jeunes est possible car ce sont eux le Burundi d’aujourd’hui et de demain et cela cadre bien avec les objectifs de « Reta Mvyeyi-Reta Nkozi ». Le gouvernement continuera de soutenir ces jeunes et appelle tous les jeunes des différents partis politiques à s’associer dans de telles coopératives. Des remerciements vont également à l’endroit de BLTP pour avoir eu l’initiative de former la jeunesse dans l’élaboration des projets de développement.

Signalons que ces visites se sont clôturées par la récolte des pommes de terre dans le champ de la coopérative CJUDI pour montrer aux jeunes en provenance des autres provinces la réalité de leurs activités. 

                       OP1 Ndayisaba Mechack

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

262464
Total
Visitors