MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

De l’ordre pour la relance des coopératives défaillantes

Publié le dans la catégorie Actualités, Développement communautaire


 En date du 7 janvier 2022, les services de la présidence en collaboration avec l’agence nationale de promotion et de régulation des sociétés coopératives (ANACOOP) ont effectué une descente en vue de suivre de près la situation qui règne au sein des coopératives défaillantes encadrées par la société régionale de développement de l’Imbo (SRDI) et de les éclairer sur les règles régissant les sociétés coopératives pour les préparer aux prochaines élections des organes dirigeants.

Après que des membres de différentes coopératives encadrées par la SRDI aient adressées leurs doléances à Son Excellence le Président de la République, il a décidé d’envoyer une équipe pour s’enquérir de la situation régnant au sein de ces dernières pour ensuite essayer d’assainir leur gestion en vue de leur relance et préparer ces membres aux prochaines élections des instances dirigeantes.  

En date du 7 janvier 2022, une équipe des fonctionnaires de la présidence de la république accompagnés par ceux de l’ANACOOP a effectuée une descente en commune Mpanda pour rencontrer les membres de ces coopératives. Comme annoncé par l’un des envoyés de Son Excellence le Président, l’objectif de la descente était de s’enquérir de la situation qui règne, se rendre compte comment est organisé la gestion de ces coopératives mais aussi écouter leurs doléances pour en faire suite ensemble avec l’administration de la SRDI ainsi que les sensibiliser sur la nouvelle loi régissant les sociétés coopératives en vue de les préparer vers les élections futures des organes dirigeants.

Semariro Ernest, un des employés de l’ANACOOP qui avait fait déplacement et qui a exposé sur la loi régissant les sociétés coopératives, a fait savoir que le constat fait est que les coopératives concernés avaient des problèmes de gestion et d’organisation ce qui handicapait leur développement. Alors qu’elles étaient des associations sans but lucratif (ASBLs) avant de se transformer en sociétés coopératives, leurs organes n’étaient pas respectueux de la récente loi sur ces dernières car ils étaient toujours inspirés de la  loi sur les ASBLs. Les coopérateurs ont donc été formés sur les techniques de gestion des coopératives, la loi sur ces dernières afin qu’ils sachent quels organes doivent gérer une coopérative, leurs rôles et attributions dans sa gestion, les objectifs poursuivis par une coopérative, la tenue des documents administratifs et financiers ainsi que l’audit financier d’une coopérative. Il a également fait savoir que la transparence doit être un principe de base dans la gestion d’une coopérative, laquelle vise l’intérêt économique et social des membres qui sont égaux et s’entraident mutuellement.

Selon Habonimana Félix, directeur général de la SRDI, 17coopératives sont encadrées par cette société et exploitent plus de 5000ha sur lesquels est cultivé le riz. Selon lui, les problèmes qu’ont rencontrés ces coopératives sont dus au problème de leadership et à la méconnaissance des lois et règlements par les dirigeants. Il espère que ces coopératives vont se relancer économiquement et la production va augmenter suite aux efforts conjugués de toutes les institutions de la République.

Les membres des coopératives visitées ont remercié Son Excellence le Président pour avoir accordé une attention particulière à leur appel. Ils ont affirmé avoir beaucoup bénéficié des exposés faits par les différents experts et se disent confiant que leurs coopératives seront bien gérées suivant la règlementation en vigueur. Ils ont également indiqué qu’ils vont suivre de près les activités des organes pour éviter une mauvaise gestion dans l’avenir.

Signalons que bientôt sera organisé les élections des organes dirigeants pour se conformer à la loi en vigueur sur les coopératives lesquelles seront supervisées par les envoyés de Son Excellence le Président de la République et ceux de l’ANACOOP.

OPP2 Ndayisaba Corneille

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

677472
Total
Visitors