MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Evaluation de l’indice du progrès de développement des collectivités locales

Publié le dans la catégorie Actualités, Développement communautaire


En dates du 12 au 24 décembre 2022, le Fond national d’investissement communal (FONIC) organise une descente pour collecter les données relatives à l’évaluation de l’indice du progrès de développement des collectivités locales dans toutes les communes du pays. L’objectif est de dresser une cartographie en matière d’indice de développement pour chaque commune permettant aux décideurs d’orientation des projets de développement pour relever les secteurs qui ne sont pas développés.

 Axée sur les 6 premiers piliers du Plan National de Développement PND 2018-2027 va se focaliser sur l’évaluation de la sécurité alimentaire à travers l’agriculture et l’élevage, la santé publique et la mutualité, l’industrie et exploitation, l’éducation de qualité axée sur les métiers, la protection sociale focalisée sur l’emploi des jeunes et des femmes ainsi que l’infrastructure sociale économique tels que l’assainissement, l’adduction d’eau potable, le logement et l’habitation, les centres de santé, les établissements scolaires, les pistes rurales  et l’environnement.

Comme l’indique le directeur général du FONIC, Col Pol Nitunga Servilien, le FONIC sert généralement de pont entre l’administration centrale et les collectivités locales, c’est-à-dire l’administration territoriale.  Le FONIC traduit la stratégie nationale, les orientations nationales et le plan national de développement en langage très facile à comprendre au niveau territorial pour que les orientations du gouvernement puissent être exécutées au niveau des collectivités locales. Dans ses activités et à travers le financement de l’investissement, le FONIC s’assure que les projets qui sont développés au niveau communal respectent effectivement ce genre d’orientation.

Depuis 2007 à la création du FONIC, le gouvernement a investi pour chaque commune un financement de 50 millions jusqu’en 2013. Mais à partir de  2013, il a augmenté la subvention jusqu’à 500 millions et même à 570 millions ces deux dernières années. A voir tous ces efforts investis par le gouvernement, il fallait évaluer l’impact produit durant ces 15 ans de financement et de subvention.

Avec les études menées par le FONIC, le constat a été que les statistiques sont très faibles car il y a peu de données fiables pour évaluer l’indice de progrès des domaines dans lesquelles le gouvernement est en train d’investir. De surcroît, il n’y a même pas d’indicateur ou d’information qui peut aider à classer le progrès de développement des communes et surtout le développement communautaire.

De ce constat et en dates du 12 au 24 décembre 2022, le FONIC a déployé des équipes d’experts dans toutes les communes du pays afin d’enquêter sur les six domaines correspondants aux 6 premiers piliers du Plan National de Développement 2018-2027. La collecte des données concerne la période allant de 2013 à nos jours, période pendant laquelle le gouvernement a largement augmenté la subvention des collectivités locales jusqu’à 500 millions par commue.

Sur base de ces données, ces experts vont alors calculer l’indice de progrès de  développement des collectivités locales, lequel indice va permettre de connaître et de comprendre l’évolution et le niveau de développement de chaque commune. Il permettra de déterminer la première et la dernière commune dans la domaine pris en considération et ainsi, identifier les domaines dans lesquels chaque commune n’est pas développée pour y investir d’avantage au cas où la commune serait en train de planifier ses activités et pour les domaines les plus développés, adopter des stratégies de consolidation et de pérennisation.

Pour avoir une base de données fiables au niveau du FONIC, les informations collectées seront donc complétées par des données secondaires recueillies au près de l’ISTEBU et des services sectoriels, laquelle base des données aidera à suivre de près le développement des communes et les orienter vers les domaines dans lesquelles elles ne sont pas effectivement développées et ainsi, allouer les subventions et les appuis des partenaires financiers dans les domaines les plus nécessiteux.

Signalons qu’à la fin de cette activité, le FONIC va produire une cartographie de développement des collectivités locales, ce qui permettra de déceler le déficit de certaines communes, et sur base de ce déficit, d’orienter, d’encadrer et de les accompagner à bien planifier les projets à faire subventionner par l’Etat ou appuyer financièrement par les partenaires techniques et financiers.

Lt-Col Pol Rupfunyimpinga Dieudonné

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

1314325
Total
Visitors