MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

La participation de la femme aux postes et instances de prise de décisions au centre du dialogue entre le ministre et les leaders des partis politiques

Publié le dans la catégorie Actualités, Administration du territoire


Le 22 décembre 2022, à Bujumbura, le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, en collaboration avec le Burundi Leadership Training Program (BLTP), a organisé une réunion d’échanges entre leaders des partis politiques sur la problématique de la participation politique de la femme aux postes et instances de prise de décisions.

Dans le but d’accroitre la participation de femmes dans les postes et instances de prise de décisions, l’organisation BLTP, à travers son projet « Women Leadership and participation for peace (LEAP4P) », a organisé des ateliers à l’endroit des femmes parlementaires et représentantes des ligues des femmes des différents partis politiques dans un premier temps, et à l’endroit des femmes gouverneurs de provinces et administrateurs communaux dans un second temps. Ces ateliers avaient pour objet de mener une réflexion sur la problématique de la participation de la femme dans les postes de prise de décision. En vue de restituer les résultats issus desdits ateliers aux leaders des partis politiques, le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, en collaboration avec le BLTP, a organisé une réunion d’échanges entre leaders des partis politiques le 22 décembre 2022. Ce fut également une occasion de discuter sur les liens entre la démocratie et le patriotisme.

Les activités de cet atelier ont été rehaussées par la présence du ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique. Dans son mot de circonstance, il a remercié les responsables des partis politiques et le BLTP pour leur bonne collaboration avec le ministère au cours de cette année. Il a  rappelé que la réunion avec le président de la république du 3 septembre 2021 et celle du 11 au 12 octobre 2022 tenues à Gitega ont réussi grâce aux efforts de la BLTP. Cette organisation encadre aussi les jeunes des mouvements affiliés aux partis politiques ce qui apportent des fruits appréciables. Il a réitéré l’engagement du ministère à continuer de collaborer avec le BLTP et les partis politique en vue de construire un système politique basé sur le dialogue inclusif. Il a terminé son propos en invitant ces leaders politiques à participer à la prière nationale d’action de grâce organisée du 26 au 31 décembre 2022 en commune Vumbi de la province Kirundo.

Quant à madame Bununagi Clémence, représentante légale du BLTP, elle a fait savoir que cette organisation a la vision de promouvoir un Burundi paisible, démocratique et équitable pour tous ses ressortissants. Elle s’est fixé l’objectif de renforcer les capacités des leaders burundais dans tous les secteurs de la vie du pays et surtout les membres des partis politiques. Elle a indiqué que cette réunion était une occasion de présenter aux leaders des partis politiques les problèmes identifiés par les femmes comme faisant obstacles à leur représentativité dans les postes et instances de prise de décision de manière satisfaisante, afin qu’ils aident à dégager des voies de solutions.

Au cours de cette réunion, maitre Bigirimana Alphonsine a présenté les 3 problématiques clés identifiés et considérés comme constituants des obstacles à la participation politique des femmes dans les postes de prise de décisions. Il s’agit de la place insuffisante réservée aux femmes par les textes règlementaires des partis politiques et les lois en rapport avec la participation de la femme dans les instances de prise de décision ; la pauvreté et le statut inférieur de la femme.

Concernant les liens entre la démocratie et le patriotisme, le directeur de la formation patriotique et de l’éducation civique a rappelé aux leaders politiques présents que les principes démocratiques importés doivent s’inscrire dans la logique nationale pour ne pas heurter les valeurs sur lesquelles est fondée la culture ainsi que les intérêts supérieurs du pays. Il les a exhortés de toujours penser aux futures générations quand ils élaborent leurs projets politiques. Les projets de développement sont continus alors que les élections sont passagères, a-t-il renchéri.

Les participants ont, quant à eux, donné des contributions allant dans le sens de l’amélioration de la participation des femmes dans les postes et instances de prise de décisions. Pour eux, le cadre normatif est favorable à cet idéal seules les concernées doivent militer pour mériter les postes. Ils affirment être prêts à donner une place de choix aux femmes qui auront mérité.

Signalons que le ministre appelle les leaders des partis politiques à être des acteurs politiques responsables et d’intégrer le patriotisme dans leurs habitudes.

Capt Pol Ndayisaba Corneille

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

1314416
Total
Visitors