MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

Le site web est en cours de construction

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Le MIDCSP se dote d’une stratégie de lutte contre la corruption

Publié le dans la catégorie Actualités, Développement communautaire


Au centre suédois en mairie de Bujumbura, en date du 26 août 2021, le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique(MIDCSP) a organisé, à l’endroit des hauts cadres du ministère, gouverneurs de province, maire de la ville, administrateurs communaux, responsables de la planification et inspecteurs techniques, une réunion de validation de la stratégie de lutte contre la corruption  et son plan d’action pour l’année 2021-2022 ainsi que la signature des contrats de performance institutionnelle.

Les travaux de cette réunion ont été ouverts par le ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, CPC Ndirakobuca Gervais. Dans son allocution de circonstance, il a fait savoir que la lutte contre la corruption est une priorité du gouvernement de la république du Burundi. Il a cependant fait remarquer que des cas de corruption persistent encore dans toutes les structures du ministère ce qui entrave le développement. Il a ainsi rappelé aux participants que le MIDCSP a la mission de protéger la population contre ce fléau sous tous ses aspects, ce qui a motivé l’élaboration de cette stratégie.

Il a également indiqué que pour rendre efficace les différents départements du ministère, les hauts cadres et les administrateurs communaux doivent signer des contrats de performance avec le MIDCSP. Ces contrats comportent les objectifs à atteindre, au cours de l’année budgétaire en cours, au sein de chaque département et dans chaque commune du pays. Il a rappelé aux participants que la réalisation de ces objectifs renforcera la confiance de la population à leur égard comme il l’est à l’égard du gouvernement Reta Mvyeyi, Reta Nkozi. Il les a alors interpellés à élaborer les plans d’action de mise en œuvre des projets, à tous les échelons, pour que les objectifs contenus dans les contrats signés soient atteints avec efficacité et efficience.

OPC2 Niyongabo Prime, secrétaire de la commission ayant élaboré cette stratégie, dit que celle-ci a été inspirée par le plan national de développement. En effet, comme l’explique cet expert, au niveau mondial l’organisation des nations unies a élaborés des objectifs de développement du développement durable à partir des quels le ministère de la sécurité publique s’est inspiré pour mettre sur pied une stratégie de lutte contre la corruption en 2011, à la suite de la déclaration de la campagne de tolérance zéro contre la corruption par le président en 2010. Cet expert a continué en indiquant qu’après la fusion des anciens ministères de la sécurité publique, de l’intérieur et du développement communautaire en 2020, et l’élaboration du plan national de développement 2018-2027, le MIDCSP a senti le besoin de mettre à jour sa stratégie de lutte contre la corruption pour s’y conformer mais aussi l’adapter au programme de Reta Mvyeyi, Reta Nkozi.

Il a aussi mentionné que la nouvelle stratégie est articulée sur 4 axes qui visent à moderniser l’administration en la rendant performante, responsable et dynamique ; et à lutter contre la corruption. La grande innovation contenue dans ce document, comme le souligne Niyongabo Prime, c’est la production d’une documentation statistique sur la corruption  et la communication sur les mesures prises en vue de lutter contre ce virus qu’est la corruption.

Un plan d’action de l’exécution de cette stratégie sur cette année 2021-2022 a été ensuite présenté aux participants, suivi par un exposé sur la politique nationale de gestion des performances dans le secteur public.

Ces activités ont été suivies par la signature, devant le ministre, des contrats de performance institutionnelle par les directeurs généraux et assimilés du MIDCSP, et pour la première fois, par tous les administrateurs communaux de tout le pays.

Inspecteur de la Police Nationale signe un contrat de performance

Notons que la réunion a été clôturée par la validation de la stratégie de lutte contre la corruption moyennant quelques amendements. Le MIDCSP devient le premier ministère du gouvernement burundais à se doter en son sein une pareille stratégie. Son exécution s’étendra sur 6 ans jusqu’en 2026. Les responsables administratifs ont été recommandés de vulgariser auprès de leurs administrés le contenu de cette stratégie qui venait d’être adoptée ainsi que les numéros verts, 77 495 122 et 413, qui ont été mis en place pour dénoncer les actes de corruption.

OPP2 Ndayisaba Corneille

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

262502
Total
Visitors