MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Les coopératives collinaires mobilisées pour l’entretien des routes

Publié le dans la catégorie Actualités, Développement communautaire


Ce mardi 29 mars 2022, au centre de formation professionnelle de Kigobe communément appelé « Ku bashinwa », le ministère des infrastructures, de l’équipement et des logements sociaux à travers l’Agence Routier du Burundi (ARB) a signé un contrat avec les coopératives collinaires de développement. Le travail dévolu à ces coopératives collinaires consiste à assurer l’entretien manuel de 9 routes nationales concernées contre un paiement mensuel d’un montant de 100.000FBu pour chaque kilomètre bien entretenu.

Dans son mot d’ouverture, le directeur général de l’Agence routière du Burundi, Mpawenayo Regis,  est revenu sur l’importance de l’entretien des routes. En tenant compte du coût trop élevé de la construction d’un seule kilomètre à plus ou moins un milliard de francs burundais, un montant pouvant assurer le paiement d’un salaire mensuel de 500.000FBu à 3 fonctionnaires pendant 50 ans. Cela démontre que la dégradation d’une route macadamisée est une perte énorme pour le pays, d’où l’importance de son entretien au quotidien.

Le contrat est signé entre l’Agence Routière du Burundi (ARB) ; la coopérative collinaire de développement (CCD) en présence de l’administration.

Comme les clauses du contrat le spécifient, dans le cadre de la mise en œuvre de son programme d’entretien du réseau routier national, l’ABR confie certaines activités aux coopératives collinaires de développement. Le contrat consiste à la réalisation des travaux d’entretien courant manuel sur la route nationale susmentionnée, avec précision des kilomètres  à entretenir avec des repères évidents.

L’ABR s’engage alors à payer le coût des travaux qui s’élève à 100.000FBu HTVA par Kilomètre entretenu et par mois.  Elle va procurer le kit matériel neuf de brouettes, des pelles avec manches, des coupecoupes, des machettes, des gilets, des bottines en plastiques et des gants.

La coopérative collinaire de développement, quant à elle, s’engage à exécuter les travaux suivants : le Curage des fossés (caniveaux), des buses, ouvrages de traversée, dalots, ponts et mise en dépôt des produits de curage ; le débroussage sur les accotements, risbermes, talus (6 mètres) et mise à dépôts des produits de débroussaillage ; l’enlèvement des éboulements et alluvions inférieurs à 10m3 par tas ; se doter d’un kit matériel pour la réalisation des travaux dans les 5 premiers mois ; être responsable des prestations de ses membres ; l’exécution des travaux étant solidaire, les membres ne doivent pas se dérober aux tâches lui confiées par le président ; le président de la coopératives ou son délégué doit obligatoirement prendre part aux visites organisées par le maitre de l’ouvrage ; la coopérative est tenue de mener à son terme la réalisation des prestations faisant l’objet du marché ; veuillez au respect de l’emprise de la route. Les membres de la coopérative doivent réaliser toute autre tâche utile pour garantir la circulation des biens et des personnes sur la section de la route objet du contrat sans toutefois escompter à un paiement supplémentaire.

Dans une interview accordée à la presse, le ministre des infrastructures, de l’équipement et des logements sociaux, Nsanganiyumwami Déogratias a signalé que cette campagne va d’abord s’étendre sur une distance de 999Km concernant 9 routes nationales à savoir la RN1, la RN2, la RN5, la RN6, la RN7, la RN8, la RN9, la RN11 et la RN12.

Elle se fera en deux phases : d’une part, l’entretien manuel assuré par les coopératives collinaires de développement identifiées par l’administration en prenant comme critères les coopératives des collines où passent ces routes nationales. D’autre part, l’Agence Routière du Burundi va assurer leur entretien en bouchant les nids de poule et en reconstruisant les ponts et les buses.

Pour mettre en pratique la politique du gouvernement Ewe Burundi Urambaye et prévenir des accidents, des arbres seront plantés le long de ces routes dans la distance des 6m de part et d’autres de la route.

Signalons que la signature de ce contrat s’est simultanément déroulée dans trois autres provinces à savoir à Gitega pour la région Centre-Est, à Ngozi pour la région Nord, à Bururi pour la région sud.

Lt Col Pol Rupfunyimpinga Dieudonné

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

667016
Total
Visitors