MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

Le site web est en cours de construction

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Les coopératives sangwe des provinces Gitega, Karusi et Muyinga sont classées parmi les quinze premières au niveau national

Publié le dans la catégorie Actualités, Développement communautaire


En dates du 19 au 22 août 2021, le fonds national d’investissement communal (FONIC) a organisé des séances de restitution des résultats de l’évaluation des coopératives collinaires à l’endroit des dirigeants des coopératives Sangwe de toutes les communes du pays, une occasion de la cellule communication du Ministère de l’Intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique de visiter les coopératives des communes Gitega, Bugendana, Bugenyuzi et Gashoho classées parmi les quinze premières au niveau national.

Après la restitution à Sorerezo de l’évaluation des activités des coopératives collinaires ayant reçu les crédits de la part du gouvernement burundais en 2019, le FONIC a organisé des décentes de restitution dans chaque commune. La cellule communication du MIDCSP a profité de l’occasion pour visiter les coopératives classées parmi les quinze premières dans la gestion et le leadership. Une équipe de reporteurs est, pour cette fin, dépêchée dans les communes de Gitega, Bugendana, Bugenyuzi et Gashoho pour visiter les coopératives concernées. Ces quatre communes renferment six coopératives sangwe parmi ces quinze classées premières au niveau national. Il s’agit de trois coopératives de la commune Bugenyuzi, une coopérative de la commune Gitega, celle de la commune Bugendana, ainsi que celle de la commune Gashoho.

Comme l’indiquent les coordinateurs communaux, la réussite de ces coopératives reposent sur l’encadrement fait par l’administration et la ferme volonté des membres à appliquer les techniques apprises. Les activités principales de ces coopératives rentrent dans le domaine de l’agriculture et de l’élevage.

A titre d’exemple, la coopératives Kibiri I de la colline Kibiri en commune Gitega faisant l’élevage des porcs et l’agriculture sur trois terrains de plus d’un hectare chacun. Avec le crédit accordé par le gouvernement, elle a acheté 5 vaches de race améliorée qui ont actuellement deux veaux. Parmi les 350 membres de la coopérative, 264 membres ont déjà bénéficié de porc avec un contrat de restituer la moitié des cochonnets pour les 3 premières portées afin de garder la chaine de distribution aux autres membres.  La coopérative Mirama I de la commune Bugendana pratique la culture de bananiers sélectionnés et l’élevage des porcs détenus par les membres et redistribués aux autres membres à travers la chaine de développement. Cette coopérative a construit un bâtiment qui a trois bureaux du staff de la coopérative, une salle de réception et quatre boutiques vétérinaires.

D’une manière générale, les coopératives sangwe connaissent une accroissance financière remarquable et peuvent aisément payer le crédit octroyé par l’Etat tout en continuant de fonctionner. Mais, certaines coopératives ont enregistré des pertes à cause des aléas climatiques et les maladies qui ont attaqué les plantes et les animaux domestiques surtout les porcs. Pour ce genre de coopératives, l’Etat devrait chercher une solution pour les redynamiser. Toutefois, le constat est que ces coopératives collinaires ont apporté une plus-value dans l’accroissance économique et la sécurité alimentaire au Burundi. Le Gouvernement devrait s’y investir d’avantage et aider ces coopératives à transformer les produits  et leur trouver de marchés internationaux.

Signalons que les coopératives classées parmi les quinze premières sont dans les communes Bugenyuzi avec trois coopératives, Gisuru avec deux coopératives, Bugendana, Gashoho, Giharo, Gitega, Itaba, Mukike, Musongati, et Mishisha, Ntahangwa et Rusaka avec une coopérative pour chaque commune.

OPP1 Rupfunyimpinga Dieudonné

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

262359
Total
Visitors