MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

Le site web est en cours de construction

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Réunion d’évaluation de la Direction Générale de la Planification et des Etudes Stratégiques avec les sociétés privées de gardiennage

Publié le dans la catégorie Actualités, Securité


La Direction Générale de la Planification et des Etudes Stratégiques a organisé une réunion d’évaluation avec les sociétés privées de gardiennages.C’était mercredi le 20 mars 2019 dans les enceintes du Cercles des officiers de Police sis au quartier Ngagara.

Dans cette réunion, CP Ménédore NTIRAMPEBA en charge du suivi de ces sociétés, a précisé que sur 31 sociétés privées de gardiennage agréées au Burundi, 26 parmi elles sont en activités. Les 5 qui restent cherchent encore des documents complets pour l’agreement. C’était également l’occasion d’échanges sur la bonne collaboration de leurs activités avec la Police Nationale du Burundi. Les responsables de ces sociétés n’ont pas manqué à donner leurs doléances pour que leurs activités de sécurisation des biens et des personnes se déroulent normalement.

De telles cadres d’échanges se font chaque fois après trois mois. Après cette réunion, il y a eu la destruction des effets militaires et policiers qui, alors étaient utilisés par les agents des sociétés privées de gardiennage. 1.200 paires de bottines, 693 ceinturons et 3 bérets et 6 tenues imperméables ont été brûles. La DGPES a lancé encore une fois un appel pour la remise des effets militaires et policiers qui seraient encore détenus par leurs agents avant que les sanctions pénales leurs soient infligées.

Dans l’après-midi de cette journée, la DGPES et ces sociétés ont eu l’occasion de partager un verre pour l’échange de vœux de l'an 2019.

OPP2 NDAYISHIMIYE Léopold

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

191282
Total
Visitors