MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

Le site web est en cours de construction

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Vers un inventaire géo-référencé du patrimoine immobilier de l’Etat

Publié le dans la catégorie Actualités, Administration du territoire


En date du 11 août 2021, à l’hôtel Helena de Gitega, le ministère des finances, du budget et de la planification économique en collaboration avec le ministère de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique a organisé un atelier de sensibilisation des autorités provinciales et communales sur le recensement national du patrimoine immobilier de l’Etat.

Les travaux de cet atelier ont été ouverts par l’assistant du ministre de l’intérieur, du développement communautaire et de la sécurité publique, OPC1 Nyandwi Datus, qui avait représenté le ministre. Dans son mot de circonstance, il a remercié les initiateurs de ce projet qui va permettre de bien gérer le patrimoine de l’Etat. Il a fait savoir que ce recensement rentre dans les actions prioritaires du gouvernement burundais et a appelé les administratifs à bien collaborer avec les enquêteurs qui seront déployés dans leurs secteurs, et à les fournir toutes les informations nécessaires dont ils auront besoin pour la réussite de cette activité.

Le directeur général du portefeuille au ministère des finances, du budget et de la planification économique, Ninteretse Bonaventure, qui avait représenté le ministre dans ces travaux a fait savoir que ce recensement est inhabituel et revêt une importance capitale sur le pays. Selon lui, l’inventaire exhaustif du patrimoine immobilier de l’Etat va permettre à l’Etat de mettre pied une meilleure stratégie de gestion et de contrôle de ses biens. Il a indiqué que pour commencer, cette activité va s’intéresser aux constructions, aux terrains exploités directement par l’Etat ou ses services y compris ceux en location. Les autres patrimoines immobiliers non couvert, financiers et professionnels vont faire objet d’autres opérations collectes qui seront menées ultérieurement.

Nduwabike Noé, un expert de l’Institut des Statistiques et d’Etudes Economiques du Burundi qui dirige l’équipe technique qui fait ce recensement, a dit que ce premier recensement du patrimoine que le Burundi va réaliser vise l’amélioration de la qualité des indicateurs de développement notamment le PIB. Ces indicateurs économiques et sociales permettront aux décideurs et aux planificateurs, aux niveaux national et régional, de mettre en place des politiques et programmes de développement pour améliorer le niveau de vie de la population a-t-il indiqué. Selon toujours cet expert, la valorisation du patrimoine immobilier dans l’économie nationale va certainement améliorer le niveau du PIB du fait de l’introduction de la production du secteur de la construction des bâtiments et travaux publics.  Il s’agit de mettre en place un instrument de prise de décision et d’évaluation parce que chaque patrimoine sera géo-référencé et par conséquent l’installation d’autres patrimoines immobiliers tiendra compte de l’existant, a-t-il ajouté.

Concernant l’organisation des travaux, Nduwabike Noé a fait savoir qu’elle implique tous les ministères à travers des points focaux désignés et qui vont suivre les activités de collecte des données sur terrain. Les ingénieurs communaux seront mis à contribution partout dans le pays et des agents recenseurs vont être recrutés pour mener cette enquête. Ils utiliseront des Smartphones et les données seront récoltées à l’aide de l’application ODK.

Les participants à cet atelier se sont montrés satisfait et affirment que les résultats  de cette activité vont les aider à récupérer les biens publics se trouvant dans les mains des particuliers mais aussi à mieux faire la planification des projets de développement car chaque commune aura à sa disposition la liste de tous ses biens et leur localisation géographique.

Signalons que le recensement du patrimoine de l’Etat, dans sa phase de collecte des données, va durer deux mois et vise à disponiliser des informations géo-référencées et digitalisées sur les biens publics afin de permettre leur valorisation et leur bonne gestion.

OPP2 Ndayisaba Corneille

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

262437
Total
Visitors