MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Vers un plan de spécialisation des coopératives collinaires au Burundi

Publié le dans la catégorie Actualités, Développement communautaire


En date du 30 mai 2022, le FONIC a débuté des descentes de deux semaines à travers toutes les communes du pays pour rencontrer les présidents des coopératives Sangwe. Le but de ces descentes était de dresser un plan national de spécialisation de ces coopératives en vue de leur aider à faire des profits en pratiquant des activités rentables selon les régions et leur localisation géographique.

Pour la première semaine du 30 mai au 3 juin 2022, ces descentes ont débuté dans les régions nord et centre. Les délégués du FONIC se sont rendus à chaque chef-lieu de la commune pour s’entretenir avec les présidents des coopératives collinaires. Ils ont commencé par leur présenter les résultats que le FONIC a dégagé à partir de l’évaluation faite aux mois de janvier et février 2022 en rapport avec leur situation  pécuniaire respective et leur classement respectif au niveau communal et national.

En mettant en œuvre la vision du Président de la République pour que toute personne ait de quoi manger et puisse épargner, le gouvernement a jugé bon de mettre en avant les coopératives collinaires en vue d’assurer un développement communautaire durable. Initiées depuis l’an 2019, ces coopératives collinaires se sont mises à l’œuvre et le gouvernement les a soutenues en leur octroyant un crédit sans intérêt d’un montant de 10 millions chacune.

A travers deux évaluations  faites par le FONIC successivement au mois de juillet 2021 et aux mois de janvier et février 2022, des lacunes ont été soulevées. Certaines coopératives ne parvenaient pas à identifier les secteurs d’activités rentables et travaillaient souvent à perte. Le constat a été que celles qui avaient fait des profits avaient de bons leaders ayant analysé les atouts des secteurs à exploiter.

Lors de ces évaluations déjà faites, il a été constaté que les pertes étaient souvent liées au problème de leadership dans les coopératives, aux aléas climatiques, l’insuffisance des semences sélectionnées dans l’une ou l’autre régions naturelles et l’inadaptation des semences sélectionnées à la région où elles sont semées. Pour parier à ces défis, le FONIC a dispensé des formations aux leaders de ces coopératives. Quant à l’insuffisance des semences sélectionnées, le FONIC va identifier des coopératives modèles pour les appuyer dans la production des semences sélectionnées de qualité.

Col Pol Nitunga Servilien, directeur général du FONIC, s’est dit confiant que le second crédit accordé aux coopératives collinaires leur sera plus bénéfique que le premier. En effet, par manque de sensibilisation et de suivi, les coopérateurs pensaient que le premier crédit était un don ou une somme à se partager entre eux, ce qui a fortement handicapé son utilisation dans des activités plus rentables. Actuellement, ils ont été sensibilisés sur la finalité et les objectifs d’une coopérative collinaire.

Il a indiqué que ces descentes s’inscrivaient dans le cadre de la mise en place d’un plan de spécialisation des coopératives collinaire. Les délégués du FONIC ont fait ces descentes pour échanger avec les présidents des coopératives collinaires sur les activités rentables dans les régions naturelles de leurs ressorts respectifs afin de recueillir les informations nécessaires pour dresser un plan de spécialisation des coopératives collinaires.

Ce plan de spécialisation des coopératives collinaires va être utile pour multiples raisons. Outre qu’il va indiquer les secteurs d’activités plus rentables par région, il va aussi faciliter le recueil des informations pour réunir les coopératives œuvrant dans le même secteur afin de se compléter mutuellement. Il va aussi indiquer aux coopératives les secteurs d’approvisionnement suivant les spécialisations des coopératives collines, car le FONIC compte promouvoir le commerce moderne en mettant les produits des coopératives en réseau à travers l’internet, ce qui facilitera aux acheteurs de connaître la disponibilité des stocks des produits dont ils ont besoin.

Il a ajouté qu’une fois la spécialisation faite et la production augmentée, le FONIC va appuyer ces coopératives quant à l’approvisionnement en engrais chimiques, la transformation de la récolte et la recherche du marché d’écoulement de leurs produits, que ce soit localement ou à l’extérieur du pays afin de faire du profit.

Il sied de signaler qu’avec la semaine du 6 au 10 juin 2022, ces descentes se sont poursuivies dans les autres régions. Les informations recueillies permettront de dresser un plan de spécialisation des coopératives collinaires et la production d’une cartographie de ces coopératives facilitera le partage d’informations entre les coopératives opérant dans des domaines similaires ou complémentaires afin de réunir les efforts pour augmenter la production.

Lt Col Pol Rupfunyimpinga Dieudonné

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

1022987
Total
Visitors