MINISTERE DE L'INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

Le site web est en cours de construction

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE

L’objectif global du MINISTERE DE L’INTERIEUR, DU DEVELOPPEMENT COMMUNAUTAIRE ET DE LA SECURITE PUBLIQUE est de mettre en œuvre le concept de la sécurité intégrale et intégrée du MSP.  (…)

Contacts

Ministère de la Sécurité Publique
Ngagara,Quartier Industriel,
Avenue Nyabisindu,N° 17
Bujumbura, Burundi.
Téléphone1 :+257 22 22 24 78
Téléphone2 :+257 22 22 98 67
FAX : +257 22 22 90 90
Boite Postal : 7413 Bujumbura

Secrétariat Permanent : +257 22258265
Assistant du Ministre : +257 22258264
E-mail : infos@securitepublique.gov.bi

Documents de la Police Judiciaire

Le FONIC restitue les résultats de l’évaluation des coopératives en province Bujumbura

Publié le dans la catégorie Actualités, Développement communautaire


En dates du 19 au 22 août 2021, le Fonds National d’Investissement Communal(FONIC) a organisé des séances de restitution des résultats de l’évaluation des coopératives collinaires à l’endroit des dirigeants des coopératives Sangwe des communes Nyabiraba, Mukike, Mugongo Manga et Kabezi de la province Bujumbura.

Le FONIC a récemment organisé une évaluation des activités des coopératives collinaires ayant reçu les crédits de la part du gouvernement burundais en 2019 pour s’enquérir de leur évolution. La présentation des résultats de cette activité au niveau national a eu lieu en date du 17 août 2021, à Sororezo en mairie de Bujumbura.

Dans la suite des événements, cette institution a organisé des séances de restitution de ces résultats dans les différentes communes du pays à partir du 19 au 22 août 2021. Pour la province Bujumbura, l’activité s’est déroulée dans les communes Nyabiraba, Mukike, Mugongo Manga et Kabezi.

Selon l’envoyé du FONIC dans cette province, Gashari Paul, l’activité visait la restitution des résultats de l’évaluation à ces représentants des coopératives pour qu’ils sachent la situation financière chacune d’elle et la place qu’elle occupe au niveau communal, mais aussi pour recueillir leurs doléances sur les problèmes rencontrés afin de les résoudre. Comme l’a indiqué Gashari Paul, c’est dans l’optique d’atteindre l’autosuffisance alimentaire que le gouvernement appui les groupements communautaires. Ainsi, il soutient les projets d’agriculture et l’élevage et ceux de transformation agro-alimentaire. Les projets préparés par ces groupements sont soumis à l’approbation du FONIC a-t-il ajouté. 

Concernant l’évaluation, il a fait savoir que 2911 coopératives collinaires répartis sur toute l’étendue du territoire burundais ont fait objet d’enquête et ont été classées en trois catégories suivant les résultats : la catégorie verte pour les coopératives avec un capital de plus de 10millions, la catégorie orange pour celles avec un capital entre 5 et 10millions et la catégorie rouge qui regroupe celles ayant un capital en dessous de 5millions. Il a indiqué que les résultats nationaux sont globalement satisfaisants car 62% des 2911 coopératives évaluées sont dans la première catégorie, 30% dans la 2ème et seules 8% dans la dernière.

Le leadership organisationnel, l’implication de l’administration et des services communaux déconcentrés dans l’encadrement des coopératives, la compatibilité de projets avec le milieu ainsi que la vision harmonisée des membres des coopératives sont autant de facteurs de réussite qu’ont relevé les évaluateurs du FONIC. Par contre, les aléas climatiques, les maladies des animaux élevés et des cultures, le manque de produits phytosanitaires et de médicaments pour animaux et de techniciens pour suivre les projets des coopératives, le manque de leadership au sein des organes dirigeants ainsi que l’inadaptation des projets choisis par les coopératives au milieu de vie ont été les facteurs de non réussite des différentes coopératives comme l’a mentionné Gashari Paul.

La province Bujumbura a été classée 7ème au niveau national et la 1ère coopérative provient de la même province.  Pour la commune Nyabiraba, sur 16 coopératives évaluées, 2 sont dans le rouge, 2 autres dans l’orange tandis que 12 sont dans le vert.

A Mukike, 2 coopératives sont dans le rouge et 9 dans le vert. Aucune n’est dans la situation orange et la coopérative Sangwe Kanyunya a été 1ère au niveau national avec plus de  88 millions de francs burundais de capital.

En commune Mugongo Manga, sur un effectif de 15 coopératives que comptent la commune, 13 sont dans la catégorie verte, une dans celle orange et une autre dans la catégorie rouge. Quant à la commune Kabezi, sur 12 coopératives évaluées 10 sont en situation verte et 2 en situation orange.

Les représentants de ces coopératives ont apprécié le fait que le FONIC ait songé à aller restituer sur terrain les résultats de cette évaluation.  Ils ont affirmé avoir tiré des leçons des erreurs du passée et affirment être prêt à s’investir pour les corriger et rattraper le retard enregistré. Selon eux, les projets d’élevage n’ont pas apporté de résultats satisfaisants alors que ceux d’agriculture ont connu de succès malgré les aléas climatiques. Ils ont déploré l’inaccessibilité aux semences sélectionnés et ont formulé le vœu de voir l’ISABU les faciliter l’accès à ces semences pour qu’ils puissent augmenter la production. Ils souhaitent aussi être dotés de hangar de stockage pour les récoltes. A Kabezi, ils demandent d’être autorisés à orienter les projets selon les spécificités de la commune car l’agriculture et l’élevage ne sont pas compatibles avec la vie de la population.

Notons que le gouvernement de la République du Burundi vient d’octroyer un autre crédit à ces coopératives collinaires à hauteur de 10 millions par chacune. Les fonds sont déjà sur les comptes des communes lesquelles vont désormais suivre de près leur gestion par les coopératives respectives.

OPP2 Ndayisaba Corneille

Rechercher

Hauts Cadres

Derniers Tweets

Please fill all widget settings!

Visiteurs

262630
Total
Visitors